[MERCREDI COUTURE] Tu sais que tu es couturière, quand…

Ma mère m’a toujours dit deux choses : la première, c’est qu’on apprend de ses erreurs; la seconde, qu’il n’y a que ceux qui ne font rien qui ne se trompent jamais. La couture ne déroge pas à ces règles ! Bien sûr, sur le moment, on s’arrache les cheveux, puis avec un peu de recul, on parvient à en rire (comme de cette fois où j’ai eu envie de rouler ma première pâte à tarte en boule et de la jeter par la fenêtre).
*
Aujourd’hui, j’avais donc envie de partager avec les camarades couturières – et celles qui n’osent pas encore se lancerles joies et les peines de la couturière amatrice que je suis depuis un an et demi !
 *
Tu sais que tu es couturière, quand… 
 *
  • Tu as déjà thermocollé ta table à repasser (genre… bien, hein)
  • Tu pestes contre les robes du commerce quand elles n’ont pas de poches parce que « franchement c’est pas compliqué à faire, quoi !« 
  • Tu aspires plus de fils que de cheveux quand tu passes l’aspirateur
  •  … et tu rages quand tu couds juste après parce que les fils se multiplient à nouveau.
  • Tu demandes un fer à repasser (de compèt’, s’il vous plaît !) à Noël
  • Tu parles de tes vêtements en leur donnant des petits noms (ceux de leur patron)… et tu largues tout le monde au passage (sauf ta partner in crime, coucou Marie !)
  • Tu retrouves des épingles plantées dans ta chaise (aïe)
  •  … ou sur ton chemisier (oups)
  • Tu n’as quand même jamais rien à te mettre (malgré les 25 robes cousues par an…)
  • Tu ne peux plus regarder une jolie nappe ou une jolie taie d’oreiller sans te demander quel patron entrerait dedans
  • Tu as l’habitude d’avoir une botte d’épingles entre les lèvres
  •  … et que tu te dis qu’un jour ou l’autre, tu vas VRAIMENT finir par en avaler une (ou quatre)
  • Tu es mieux à même de raccommoder tes vêtements (mais bon, « ils auraient pu faire un effort sur les finitions, quand même ! « )
  • Tu souris à l’idée que ton vêtement n’ait pas d’étiquette
  •  … avant de pester qu’il n’ait pas d’étiquette (où est le dos ?)
  • Tu penses sérieusement remplacer les livres de ta bibliothèque par tes coupons de tissus (tant que tu en as toujours moins que de livres, ça reste raisonnable, non ?)
  • Tu te rends compte, alors que tu es sur le point de finir ta robe, que tu ne t’es pas levée de ta chaise depuis au moins 3h
  • … et que ton thé infuse sur ton bureau depuis au moins 3h
  • Tu te rends compte que tu as découpé ta pièce à l’envers
  •  … ou pire, que tu as oublié de la découper tout court (et qu’il te reste des bouts de chandelle)
  • Ta canette se vide en plein milieu d’une couture pénible et/ou délicate
  •  … ou à 10 centimètres de la fin
  • Tu joues les plans B de ta machine à coudre et que tu décides de faire tes boutonnières à la main (mais alors que sur une robe qui en a une douzaine, sinon ce n’est pas marrant)
  • Tu as dépensé 8€ pour un patron, 12€ pour le coupon de tissu, et environ 35€ pour la mercerie (mais ces petits boutons étaient si parfaits, tant pis s’il m’en fallait 15 !)
*
***
*
En vrai, on rigole bien en cousant ! 
Et vous, vous avez des petites anecdotes à partager ? 
*
bty
Publicités

2 commentaires sur “[MERCREDI COUTURE] Tu sais que tu es couturière, quand…

Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :