Mercredi couture : la salopette Fiona

Après la combinaison avec Nina, il était temps de me lancer dans la réalisation d’une salopette ! La salopette, c’est LA pièce qui me fait envie depuis toute petite (ne me demandez pas pourquoi). J’ai toujours rêvé d’en avoir une, mais ça ne s’est pas fait. Depuis, je me suis offert la salopette short Paloma (celle avec les cerises, de Wear Lemonade), mais il me fallait une pièce toute saison à porter avec un tshirt et des basquettes, ou avec un joli pull et des bottines.
*
Je vous présente donc aujourd’hui ma version de Fiona, la salopette longue de Wear Lemonade, de leur collection de début d’année Bee My Baby, qui est un véritable carton plein en matière de patrons. Cette salopette, rétro seventies, a de longues jambes pattes d’eph’, des poches plaquées sur les fesses, une fermeture sur le dos, et des poches devant.
*
Réalisation : 
*
Pour cette Fiona, j’ai opté pour un joli coton un peu dénim à fleurs complètement dingue repéré par l’adorable Marie, aux Coupons de St Pierre. Ce tissu a absolument tout pour lui : un amour à découper, à repasser, à coudre. Il est léger, et le motif est dingue (auquel mon dessin ne rend pas du tout justice, hélas). Il me rappelle la scène des fleurs dans Alice au Pays des Merveilles !
*
*
dav *
*
Concernant le choix de la taille, contrairement aux autres modèles de la collection, il n’est pas indiqué sur quelles mensurations s’aligner (hanches, taille, poitrine…), j’ai donc préféré prévoir large pour mes hanches, car si le modèle est très évasé au bas des jambes, ce n’est visuellement pas le cas pour le bassin. Cette Fiona est donc réalisée en 44.
*
dav
*
*
Les difficultés : 
*
Je n’ai pas rencontré de difficultés majeures pour cette salopette, mais voici tout de même les points qui peuvent être délicats :
*
la braguette : Ah, la braguette… Je pense que le rêve de toute couturière amatrice, c’est de voir qu’il y a une braguette et de se dire « non, je n’ai pas besoin de regarder la vidéo, je sais très bien monter une braguette » ! Bon, je pense que je n’en suis plus très loin. Pour cette salopette, il y a deux options. Soit on suit la version expliquée sur la vidéo, dite version simplifiée, soit, comme il est indiqué dans les le carnet papier, on reproduit la version plus complexe qu’on retrouve pour le pantalon Julietta. Personnellement, j’ai préféré opter pour cette seconde version. N’étant pas très fluette, je n’ai pas envie que le derrière baille et que ça tire sur la braguette. J’ai donc fait ma braguette de façon à avoir un beau repli qui cache très bien le zip. Et avec mon tissu, ça ne se voit presque pas !
*
la ceinture : Je pense que la ceinture de cette salopette, point central qui relie le haut et le bas du vêtement, est la partie la plus délicate et qui demande de la concentration – et surtout de l’application. Mais rien d’insurmontable, rassurez-vous ! Pour la ceinture, elle se fait en deux parties. D’abord, on épingle la partie liée au haut du buste (dite bavette). Je conseille de glisser aussi les bretelles de la salopette dans cette couture. Pour cela, épinglez la ceinture avec le haut, puis, mettez la ceinture sur vous comme si elle était finie. Repérez le milieu du dos, et de là, marquez avec des épingles l’endroit où vous souhaitez mettre vos bretelles, personnellement j’ai tâché d’aligner celles-ci avec les pinces du dos. Insérez-les en sandwich dans les deux bords de la ceinture. Puis, en deuxième partie, rattachez la ceinture au pantalon grâce aux valeurs de couture pré-pliées. Ce n’était pas si sorcier, hein ?
*
les bretelles : Pour ce qui est de régler les bretelles, une fois que vous avez réalisé vos boutonnières sur le haut de la bavette, je vous conseille d’essayer votre salopette, de positionner les bretelles comme si elles étaient finies, de bien tenir, puis… de vous asseoir ! Cela vous donnera une idée de l’endroit où placer vos boutons, parce qu’évidemment si vous ne laissez pas cette marge, vous risquez de devoir rester debout !
*
Le résultat : 
*
*
sdr
*
*
J’adore cette salopette ! La coupe, le tissu, la taille, elle est parfaite ! Elle affine la silhouette et donne effectivement des jambes gigantesques ! Avec un tshirt en été ou un petit pull léger pour l’automne, elle sera superbe !
*
*
sdr
*
*
Entre temps, j’en ai réalisé une dans un coton épais rayé (dans les tons crème, taupe et vieux rose) ainsi que dans mon beau tissu d’ameublement (pour l’automne !). J’ai hâte également de m’en coudre une en velours milleraies pour l’automne. Vraiment, un résultat dingue pour un confort absolu, chapeau !
*
*
sdr
*
*
Pour les finitions j’ai choisi de mettre des boutons (les plus observateurs auront repéré les boutons de ma cape Thelma), que ce soit pour les bretelles ou pour la fermeture de la ceinture dos (pour laquelle j’ai pris un bouton transparent).
*
*
sdr
*
*
Alors, convaincu(e)s ? Vous avez déjà tenté de coudre une salopette vous ?
Quels sont les modèles qui vous font rêver ? 
*
*
sdr
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :