Mercredi couture : la veste Maria

Bonjour tout le monde ! Aujourd’hui je continue sur ma lancée pour vous présenter ma version de la veste Maria de Wear Lemonade. Attention, frileux s’abstenir ! Issue de la collection Kiss Me Forever, cette veste à col rond est doublée entièrement et elle a 3 poches carrées plaquées. J’en suis assez fière, parce que c’est ma première veste !

Pour rester dans le côté très “preppy” de la collection Kiss Me Forever, j’ai choisi un tissu terrible qui me rappelle des coquelicots, il est un peu épais ce qui me semblait bien pour une veste. Pour la doublure, j’ai choisi un très beau tissu satiné fuschia, souple et un peu épais. Je pense qu’il pourrait être assez sensible aux frottements, donc je vais faire attention.




La réalisation :

De mémoire, ce n’était pas un projet très difficile, mais ce n’est pas non plus le genre de projet rapide à faire sans y penser, devant une série. Il y a de nombreuses pinces, notamment au niveau des coudes, ce que j’ai trouvé un peu délicat. Pour ce qui est de la doublure, il s’agit d’une doublure en fourreau. Personnellement, ce n’est pas ce qui m’a fait peur, puisque j’avais déjà réalisé ce type de doublure, notamment avec la jupe Lila (un de mes premiers projets). Somme toute, cette veste Maria se coud plutôt bien, même si ce n’est pas le genre de projet que j’aime faire tous les jours.

Visuel de Wear Lemonade

Les difficultés :

Pour cette veste, rien d’insurmontable donc, mais il y a plusieurs points qui méritent une attention toute particulière.

  • Les pinces ! Elles sont nombreuses, il y en a sur le devant, sur le dos, sur les manches… Je pense que pour celles qui sont très à l’aise avec les pinces, cela ne sera absolument pas un problème, mais j’avoue que ce n’est pas ce qui me rend le plus confiante, je préfère largement les plis. Allez savoir pourquoi, même en traçant mes pinces et en les épinglant rigoureusement, ma couture a du mal à suivre…
  • Les poches : Point de soucis si vous préférez les laisser carrées, personnellement j’ai voulu les faire comme sur le modèle, c’est à dire légèrement arrondies. Cela consiste à utiliser un gabarit de poche en carton à placer sur les angles, et à préformer sa valeur de couture en pliant les coins du tissu sur l’arrondi du carton. Pour une première fois, j’ai trouvé que ça manquait de netteté, et j’ai manqué me brûler plusieurs fois. A réessayer avec mon nouveau fer, je pense…
  • La doublure : comme il s’agit d’une doublure en fourreau, cela peut sembler assez fastidieux d’assembler le tissu à la doublure. Concrètement, une fois qu’on a bien compris le concept pour le faire, ça va. Notamment pour les manches, c’est un peu délicat, mais avec de la patience, on y arrive fort bien, pour un résultat complètement dingue. En revanche, j’ai trouvé qu’à l’inverse d’autres projets (la jupe Lila, par exemple), la doublure est moins facile à assembler à cause des plis d’aisance : la veste, pour ne pas qu’elle se déchire, a un peu plus de doublure en bas. Cela complique l’assemblage, d’une part, mais cela a aussi pour conséquence de déformer un peu le bas de la veste : quelle déception de voir que mon joli bas de veste pendait à l’intérieur ! Du coup, j’ai pris le parti de coudre un genre d’ourlet en faisant une surpiqûre sur le bas de ma veste afin de maintenir au mieux le pli du tissu.

Mon moment préféré : la doublure est cousue, il n’y a plus qu’à retourner le tout comme une chaussette ! 


Le résultat :

Eh bien, mine de rien, j’ai cousu une veste ! Je crois que c’est ce qui me plaît le plus en couture : vous voyez un projet sympa, vous trouvez un bon tissu pour le réaliser, vous achetez la mercerie, et hop ! Vous suivez les instructions, pas à pas, et bim, quand vous vous dîtes “bon, ben j’ai fini”, vous regardez votre vêtement, et vous vous rendez compte que vous avez réussi, à partir d’un bout de tissu plat, à monter un vêtement, en volume, portable, et souvent, canon ! Je n’en revenais pas d’avoir cousu une veste, et j’ai adoré voir ma mère impressionnée.

Plus précisément, cette veste a un beau rendu. Je trouve mon col un chouilla mou, mais avec les attaches ça ira un peu mieux. Elle a une coupe flatteuse, et saurait habiller n’importe quelle tenue ! Pour celles qui aiment, vous avez le choix d’ajouter des épaulettes, ce que je n’ai pas fait. Ça me faisait un peu peur, et je ne voulais pas m’ajouter une difficulté supplémentaire. Je ne savais pas trop où en trouver de toute façon, ni lesquelles choisir… Elle manque un peu de tenue à mon goût, je pense que cela rendrait mieux avec un tissu un poil plus épais.

Quand ton raccord tissu-doublure du poignet est impeccable ! 

Bref, cette Maria, vu la couleur, se porte pour égayer les jours ou les tenus un peu tristes. Mon père trouve que c’est un peu trop voyant, mais après tout, la couture est faite pour s’éclater avec les motifs et les couleurs ! Evidemment, libre à chacun de porter ce qu’il veut, mais je ne porterai pas cette robe avec la jupe rayée de la collection et la chemise Simona rouges à lèvre, au risque d’aveugler mon entourage !

Allez, les photos portées ! (on me les demande souvent)



J’en profite pour vous présenter une petite nouveauté sur le blog : vous avez sûrement remarqué le dessin en image de une ? J’aimerais vous proposer un dessin de ma main en une de chaque article, pour illustrer ces derniers. Qu’en dîtes-vous ?


Et vous, avez-vous cousu Maria ?
Avez-vous déjà tenté de coudre une veste ? Comment cela s’est passé ?

Publicités

4 commentaires sur “Mercredi couture : la veste Maria

Ajouter un commentaire

    1. Bonjour ! Ah ! Tu l’as trouvée facile à coudre ? La taille te convient ? J’ai quelques doutes sur la mienne… Merci, j’avais craqué sur ce tissu, je le trouve très gai, pour les beaux jours et les jours tristes.

      J'aime

      1. Oui c’est vrai qu’ils sont vraiment bien expliqués (sauf 2-3 qui sont un peu plus délicats, comme Lila ou Greta). Ah la doublure ça peut faire peur au début, mais quand on en a posé une et qu’on a compris le principe, ça va tout seul ! Je suis ravie qu’elle te plaise, c’est ce qu’il y a de plus gratifiant dans la couture, je crois.

        Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :