f2c22a56cd5b923cb057d1f20c1d3838

Bonjour tout le monde !

Que les grands amateurs de potins et autres confessions intimes soient prévenus : ce n’est pas le sujet de mon article. En effet, il faut prendre ce titre au pied de la lettre : depuis ma lecture de La Magie du rangement de Marie Kondo (dont je vous parlais ici), j’ai adopté, parmi d’autres préceptes qui m’ont parlé, celui consistant à vider son sac chaque soir.

Ainsi donc, lorsque je rentre chez moipeu importe l’heure -, j’enlève le manteau, les chaussures, je pose mon sac sur ma chaise de bureau, et je range scrupuleusement dans une boite à l’entrée de ma chambre – à côté de mes manteaux – les objets présents dans mon sac du jour (porte-feuille, coque de téléphone, mp3…). Cela peut ressembler de loin à un gros fourre-tout mais il n’en est rien, ma boîte est agencée de façon à ce que chaque objet ait sa place propre. C’est là qu’il va, là où est sa place. Si cette pratique vous semble douteuse/inutile, laissez-moi vous en dire un peu plus sur le pourquoi du comment.

Dans son ouvrage, Marie Kondo essaie de nous inculquer des habitudes simples visant à désengorger notre espace de vie et éviter que le bazar ne s’accumule. Et là-dessus, mesdames, reconnaissons que notre sac à main (ou sac à dos, peu importe) est vite rempli de plein d’objets inutiles, superflus, voire des déchets. Les mouchoirs usagés dans les emballages de mouchoirs, les papiers de bonbon, la PomPote vide, les tickets de caisse, les gants en plein mois de mai, le parapluie par semaine de canicule… La liste de ce qui ne sert pas tous les jours est longue. Récemment, pour un rendez-vous, j’ai troqué mon tote bag Wear Lemonade à pois pour un vrai sac, à savoir mon ancien sac de cours de l’université (qui est quand même bien brave, pour avoir supporté cinq longues années par tous les temps avec un notebook dans le bidon, mais bref). Bien sûr, depuis mon rangement KonMari, mes sacs sont tous vides lorsqu’ils sont rangés, et ce n’est qu’en ressortant ce sac et en voulant y placer les objets qui seraient utiles à ma journée que je me suis rendue compte d’à quel point il pouvait être plein à craquer de ce que j’aime appeler des « saloperies » : tout le bric à brac de la guerrière qui s’en va à Paris affronter le monde hostile.

Certes, ce gentil sac fourmille de petites poches fort utiles, mais fourbes : plus il y a de petits recoins, plus on a envie d’y mettre toute sa vie, ce qui peut s’avérer dangereux. Combien de fois mes ami(e)s m’ont reproché à l’époque d’avoir un sac trop lourd/trop plein ? Lorsqu’on a déjà des essentiels qui pèsent lourd (le notebook, la bouteille d’eau, les livres…), le moindre petit objet, aussi insignifiant soit-il, s’ajoute à votre peine. Et à celle du sac…

a5a6e94cb6956b59c0c9822e3a10e83e

En effet, si Marie Kondo justifie cette pratique de vider son sac chaque jour par la volonté de ne plus accumuler de bazar, elle évoque aussi le bien-être de votre petit sac, qui non content de porter votre vie le jour, de subir les coups, les bousculades, les assauts du temps, et qui est parfois posé au sol sans ménagement, le tout sans broncher, il se farcit encore tout ce poids la nuit. Pour Marie Kondo, tout comme vous, vos affaires méritent le repos. Et même si cela vous semble étrange (si ce n’est complètement barge), essayez et vous verrez que vos sacs ont l’air bien moins défraîchis, et ils s’abîment moins vite.

Enfin, vider son sac tous les jours (et le faire tous les matins) est une manière d’instaurer un rituel qui vide à se dissocier de sa journée. De la même façon que vous enlevez votre manteau et vos chaussures le soir en miroir de les avoir enfilé le matin, videz votre sac et rangez vos affaires. Ainsi, vous n’oublierez plus un papier important au fond de votre sac, vous ne perdrez plus votre baume pour les lèvres (ou votre rouge à lèvres), vous saurez combien il vous reste de mouchoirs (et ne risquerez plus de ne plus en avoir pour le lendemain), vous n’aurez plus à vous relever une fois au lit pour rechercher votre livre du moment, etc… Et puis, soyons honnêtes, parfois le matin on a envie de changer de sac, d’en prendre un plus chic pour une réunion importante, un plus petit pour partir en virée shopping, un sac à dos pour une virée touristique… Que de temps gagné et d’oublis évités en ayant juste à prendre le sac et choisir dans sa boîte (ou son tiroir, ou le mode de rangement qu’on aura choisi) ce dont on a besoin !

Je sais qu’au départ, ça peut sembler être une perte de temps et une contrainte, mais une fois le rangement organisé, ça ne prend que 2 petites minutes en rentrant chez soi, et c’est vraiment bénéfique en tous points. Essayez, et vous verrez !

 

9b44113f2ec5c99df578bce70469ef13

  • Photos trouvées sur Pinterest (présents dans mon tableau « Mode »)
Publicités